mardi, octobre 3, 2023
AccueilInternationalPremière conférence stratégique des jeunes membres IPA

Première conférence stratégique des jeunes membres IPA

-

Le premier week-end de septembre, la première Strategic Young Members’ Conference s’est déroulée avec succès au château IBZ de Gimborn. Outre l’intensification du dialogue orienté vers l’avenir entre les différentes sections de l’IPA, des recommandations d’action et des projets concrets pour le comité international de l’IPA et ses comités peuvent être retenus comme résultat. Les détails seront expliqués plus en détail par la suite, mais commençons par le début du projet.

En 2019, la section allemande de l’IPA a demandé au Congrès mondial de Dubrovnik que le comité international organise une Strategic Young Members’ Conference. L’objectif devrait être de renforcer les échanges internationaux des différentes sections de l’IPA en mettant l’accent sur le recrutement de membres et l’augmentation de l’attractivité pour les « jeunes » membres. Des recommandations concrètes devaient également être élaborées afin de mettre à disposition des sections une « boîte à outils » pour optimiser la situation actuelle. Le congrès mondial a voté en faveur de l’organisation de la conférence et a chargé la commission professionnelle (Professional Commission), dirigée par Demetris Demetriou, de la réaliser. Pour ce projet, Philipp Kurz, à l’époque référent pour les jeunes membres de la section allemande de l’IPA, a été nommé à la commission du comité international. En raison notamment de la pandémie, la réalisation de l’événement de 2020 avait d’abord été reportée à 2021, puis à nouveau à 2022.

Le premier week-end de septembre 2022, c’était désormais chose faite. Des participants de 13 nations se sont retrouvés au centre d’information et de formation du château de Gimborn, le vaisseau amiral de l’IPA, pour la première Strategic Young Members Conference de l’International Police Association. L’événement était dirigé par Philipp Kurz, qui occupe désormais la fonction de vice-président de la section allemande.

Dans un premier temps, les participants de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Belgique, de Chypre, du Danemark, de la Finlande, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Irlande, de l’Islande, de la Norvège, de la Suède et de la Slovénie ont présenté leurs stratégies et solutions respectives pour recruter et activer de nouveaux ou jeunes membres, ainsi que quelques informations de base au sein des sections représentées. Il est rapidement apparu à tous que les défis sont différents selon les conditions et les structures nationales. Dans certains cas, le recrutement à grande échelle de nouveaux membres ne pose pas de problème, mais la création d’expériences communes est la plus grande difficulté. Dans d’autres cas, le recrutement de base de nouveaux membres est un défi. Sans entrer dans tous les détails, la présence et la visibilité de l’IPA dans les services respectifs et surtout pendant la formation est un facteur clé.

Dans la deuxième phase de la conférence, des groupes de travail individuels ont élaboré des propositions pour les comités nationaux et internationaux de l’IPA.

Du point de vue des participants, le comité international devrait élaborer une description standardisée du concept « IPA On Patrol ». Par le passé, ce projet a déjà été réalisé avec succès à plusieurs reprises aux Pays-Bas (« Netherlands On Patrol ») et en Allemagne (« Münster On Patrol », « Europe On Patrol »). Le département des jeunes membres de la section allemande de l’IPA et le groupe de projet correspondant ont déjà élaboré un concept avec un outil de calcul. Ce concept n’est cependant pas encore reconnu ou diffusé au niveau international. L’objectif des événements « IPA On Patrol » est de créer une offre à bas seuil et rentable pour les jeunes membres actifs en service. Le programme doit tenir compte des contenus sociaux et culturels en plus des contenus professionnels. Sur la base de la description de projet existante, une description standardisée du concept « IPA On Patrol » doit être élaborée par les comités du BIE et mise à disposition de manière analogue aux descriptions de projet « Young Police Officers Seminar » ou « IPA-Games ».

Les sections participantes ont fait remarquer que l’image de l’IPA n’était pas uniforme ou professionnelle dans les différentes sections. Le comité international doit prendre des mesures à ce sujet, car actuellement les sections, les groupes nationaux et les offices de liaison utilisent les variations les plus diverses de logos, d’emblèmes et de couleurs pour le travail de l’association en raison du manque de directives. Il n’existe pas d’identité visuelle fonctionnelle ni de guide de style sur la manière d’utiliser les logos et les emblèmes. Il faudrait définir des normes à ce sujet, qui permettraient une utilisation uniforme par les sections, notamment par la mise à disposition d’échantillons et de modèles. Dans ce contexte, une présentation professionnelle doit soutenir et souligner le travail professionnel des membres.

En outre, le comité international doit faire développer une application modulaire qui favorise la communication transfrontalière des membres sur une base volontaire. Des modules pour la prise de contact directe avec les membres, la visualisation des offres locales de l’IPA ou un Marketplace pourraient être intégrés successivement. La numérisation de certains processus pourrait notamment simplifier les échanges au niveau international et rendre l’offre variée de l’IPA plus accessible. Un projet a déjà été lancé à ce sujet à l’IEB, mais les premiers résultats des travaux ne sont pas encore connus.

Une autre proposition en direction de l’IEB est l’introduction d’un prix de l’innovation axé sur la publicité et l’activation des membres. Les différentes sections de l’IPA doivent s’engager davantage dans une communication ouverte concernant le recrutement de nouveaux membres et leurs efforts doivent être reconnus par l’IEB.

Les participants n’ont pas seulement élaboré des propositions pour le comité international. Les participants ont également formulé des recommandations pour les différentes sections.

L’introduction de villes ou de régions partenaires de l’IPA peut encourager l’échange international et l’activité internationale des groupes nationaux et des offices de liaison locaux. La section IPA de Chypre a fait part d’expériences très positives dans ce domaine et la section des Pays-Bas a également lancé un projet similaire en coopération avec la section allemande. Les programmes de partenariat régionaux ou locaux existants pourraient être pris en compte et les dépenses financières pour la mise en œuvre pourraient être réduites par des subventions.

Un autre point qui a été abordé est l’invitation active des associations internationales voisines à des actions et des événements locaux. L’accent ne devrait pas seulement être mis sur les grands événements, mais aussi sur les barbecues locaux ou autres.

La conférence s’est terminée par des exposés d’un collègue islandais, Thorir Ingvarsson, sur les différentes plateformes de médias sociaux, par un exposé vidéo du Dr Stephan Weichert de l’Institute for Digital Resilience sur les différentes stratégies de communication avec les Millenials et par un exposé de Niklas Webenhaus de l’agence Lockstoff sur le Corporate Design comme facteur de réussite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents