dimanche, mai 19, 2024
AccueilBD37 - Indre-et-LoireConcours de tir de Grâce-Hollogne

Concours de tir de Grâce-Hollogne

-

Après 2 ans sans concours, nous avons reçu l’invitation pour le challenge européen de tir en situation de police de Belgique. L’équipe du shooting belge qui organise l’épreuve, est composée de policiers et de moniteurs de tir belges, dont 3 membres de la section IPA de Liège. En tant que membres IPA, nous allons représenter notre section, (Département 37) et surtout échanger avec les collègues.

Initialement organisé sur le site du fort de Flemalle dans la banlieue liégeoise, le concours se déroule cette année au GUN CLUB de Grâce-Hollogne à une vingtaine de minutes de l’endroit habituel. 

Cet établissement étant un stand de tir « commun », les situations allaient être plus complexes à organiser et surtout à réussir.

Nous sommes arrivés vendredi 6 octobre pour manger au restaurant avec nos amis belges. Le ton est donné, il y 98 équipes engagées et le niveau est très haut avec la présence d’unités d’intervention pour effectuer les épreuves.

Une aimable attention nous est offerte avec la diffusion du match de la coupe de monde rugby (France/Italie), mais sans le son pour ne pas déranger les autochtones.

Après avoir dégusté une bonne viande et évacué la poussière du voyage avec quelques bières, il est l’heure de prendre nos quartiers au centre sportif et culturel de la ville de Visé située à quelques kilomètres.

Un dortoir est prévu pour les hommes et un dortoir pour les femmes car nous avons cette année un binôme féminin, grande première sur le challenge qui n’a vu s’affronter que des binômes mixtes ou masculins.

Le petit déjeuner est rapidement pris au club house du centre car nous devons faire des courses pour ramener les commandes de bières, chocolats et cigarettes de nos proches.

Et puis, tradition oblige, nous allons manger les boulets liégeois et forcément des frites au fort de Flemalle pour être stables avant de tirer.

Arrivés au GUN CLUB, le président du shooting nous explique ce qui nous attend. Le stand est divisé en trois parties, qui seront nos trois épreuves.

La première sera un DIA TIR, un tir effectué avec des cartouches en plastique sur un écran qui diffuse dix évènements de voie publique différents. Le but est de savoir si nous avons la capacité de réagir dans le cadre réglementaire face à une situation. Il faut préciser que chaque diapo n’est visible que trois secondes, nous laissant peu de temps pour réagir.

La deuxième épreuve sera un tir dit « de police ». Elle s’effectue sur des cibles de type humanoïde (cibles PJL pour les connaisseurs) ou en 3 dimensions, et commence par un tir à 50 mètres avec un pistolet mitrailleur HK UMP calibré en 9×19 millimètres équipé d’une aide à la visée avec un point rouge, sur deux cibles hostiles dont une avec un otage.

Ensuite, afin de compliquer la chose, il faut se saisir d’un bélier et l’avoir avec soi pendant tout le parcours. Nous n’avons le droit de le poser que pour résoudre les différentes situations. Nous apprenons qu’un « collègue infiltré » se trouve sur l’épreuve et qu’il repérable grâce à son brassard de la police belge.

ATTENTION AUX TIRS !!! il y a des cibles hostiles et des cibles dont les armes ont été remplacées par des objets comme bouquets de fleurs ou des appareils photo.

Enfin, nous n’avons que 2 minutes 30 secondes pour résoudre l’exercice.

La dernière épreuve est une épreuve dite « fun ». Les arbitres nous annoncent un minimum de 40 coups tirés en précision pour résoudre la situation qui est divisé en 3 parties.

Les tirs se feront surtout sur des gongs, des pièces de métal basculantes ou pivotantes, qui doivent tomber ou bouger lorsqu’elles sont impactées. La partie semble simple, mais elle est plus compliquée qu’il n’y parait et le changement de distance n’arrange rien.

Cet exercice ne nous a pas réussi et nous a même fait perdre des points. Le choix des munitions expansives n’était pas le plus judicieux pour les gongs et les appareils de visée de notre arme ne ressortaient pas assez sur la cible à acquérir.

Mais ! pas de fausses excuses, nous n’avons pas été bons.

Les épreuves sont terminées, il est temps de passer à la remise des récompenses et surtout au barbecue organisé par Claudio, membre de la section IPA Liège.

La journée a été bien remplie, le barbecue est terminé, il est temps de regagner nos dortoirs pour tenter de récupérer avant le retour en France fixé à 8h le lendemain matin.

Ce fut encore un grand challenge. Vivement l’édition 2024 !!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents